télésecrétariat médical

Le télésecrétariat médical est un phénomène en plein développement. Le principe : délocaliser le service de secrétariat des cabinets médicaux sans rien perdre de son efficacité grâce aux nouvelles technologies. Une conversion qui semble faire ses preuves, et qui n’est pas sur le point de s’arrêter.

Le télésecrétariat médical : une évolution au secrétariat

Le principe du télésecrétariat médical est de pouvoir remplir toutes les missions qu’un service de secrétariat interne remplissait au préalable. Le secrétaire d’un praticien doit s’occuper de plusieurs tâches :

  • Répondre aux appels des clients
  • Consigner les prises de rendez-vous et les annulations afin de créer un emploi du temps
  • S’occuper des tâches administratives
  • Gérer l’accueil des patients
  • Gérer les fournitures du cabinet médical

Les missions sont donc nombreuses, et si un praticien est en mesure de s’en occuper, elles prennent cependant du temps sur la journée de travail. C’est pourquoi l’emploi d’un secrétaire est une bonne idée dans le cadre d’une activité médicale.

Avec les logiciels et la technologie actuelle, il est très facile de remplir toutes ces tâches en télétravail. Transferts d’appels automatiques, emplois du temps virtuels, démarches administratives en ligne et livraisons, tout est faisable à distance. Les progrès technologiques du secteur sont constants, comme l’indique cet article du site Gataka.fr. Quant aux avantages ils ne sont pas négligeables.

Les avantages à l’emploi d’un télésecrétariat médical

L’emploi d’un secrétariat médical entraîne une diminution de la charge financière. Le site Le Généraliste a publié dans l’un de ses articles des chiffres indiquant qu’un médecin dépenserait en moyenne 10 à 15% de ses revenus bruts dans l’emploi d’un secrétaire en interne, contre 5% seulement pour l’utilisation d’un télésecrétariat médical. En moyenne, le prix mensuel d’un service de télésecrétariat est de 600 à 900 euros, sans charge supplémentaire à payer.

Ensuite, un gain d’espace physique à l’intérieur du cabinet médical. Sans un secrétaire et son matériel de travail, l’espace peut être agencé différemment afin d’y gagner de la place. Un nouveau cabinet qui ouvrirait ses portes pourrait chercher un local plus petit où s’installer, avec l’économie que cela signifie pour la location du lieu.

Ensuite, plutôt que de parler d’avantages, il vaut mieux parler d’absence de désavantages. Les appels sont pris en charge avec la même efficacité qu’un secrétaire interne. Si le patient tient à parler avec le médecin, il existe des solutions informatiques afin de les mettre en contact. La création de l’emploi du temps reste aussi facile, puisqu’il existe des logiciels afin de créer et de partager en temps réel un emploi du temps avec plusieurs personnes.

Les tâches administratives peuvent être gérées par internet, et les fournitures du cabinet médical sont prises en charge par des sites spécialisés qui s’occupent de la livraison.

Le seul problème que rapportent certains médecins, explique Francetvinfo, est le manque de clarté lorsque le secrétaire doit diriger le patient vers le cabinet. Il n’est jamais allé jusqu’au cabinet, et est donc incapable d’indiquer la route. Un détail du télésecrétariat médical qui peut cependant facilement être anticipé par des indications claires données au préalable.

Un modèle en plein développement

Le télésecrétariat médical ne semble pas près de s’effondrer, puisqu’en ce moment, certains sites internet proposent désormais la prise de rendez-vous par internet et une gestion cette fois-ci informatisée et automatique des tâches précédemment citées.

Une proposition qui néanmoins est encore difficilement réalisable, puisque cet automatisme manque de la souplesse de l’être humain, comme une urgence qui nécessiterait le décalage d’un rendez-vous du médecin. Il s’agit néanmoins d’une technologie en progrès qu’il faut surveiller.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *